10/08/2008

Nous sommes allés à Lagardère...

bossuPour qu'il ne doive pas venir à nous, ma marraine, Sev, Namoureux et moi sommes allés à Lagardère hier soir. C'est à Villers-la-Ville que nous l'avons trouvé, récitant, avec quelques amis et ennemis, des mots d'Eric-Emmanuel Schmitt, lui-même inspiré par Paul Féval.

Comme tous les gens que je connais qui l'avaient vu avant moi, j'ai beaucoup apprécié le spectacle. Tout d'abord, je suis toujours sous le charme des ruines de l'Abbaye de Villers-la-Ville. Je suis tombée amoureuse de l'endroit et y retourne volontiers, d'autant plus que pendant la nuit, l'éclairage rend le lieu encore plus magique.

Ensuite, j'adore Eric-Emmanuel Schmitt. Roman, films, pièces, jusqu'à présent, cet auteur ne m'a jamais déçue. Et puis, je ne sais pour quelle raison, je redécouvre toujours l'histoire du Bossu avec grand plaisir. Il me semble que c'est à travers le film avec Jean Marais et Bourvil que j'ai découvert l'histoire. J'ai aussi vu la version avec Daniel Auteuil et, en partie, le téléfilm "Lagardère" avec Bruno Wolkowitch. (J'apprécierais d'ailleurs beaucoup de voir ce dernier. On connaît mon admiration pour Monsieur Wolkowitch et j'aime aussi Yvon Back qui y joue Gonzague.) Autant de raisons qui m'ont poussée à vouloir voir ce spectacle et je ne le regrette pas du tout.

Parfois, quand une même histoire est traitée de différentes facons, on s'accroche à l'une d'elles, souvent la première qu'on a vue, étant moins fan des autres. Dans ce cas, il n'en va pas ainsi pour moi. D'ailleurs, je pourrais difficilement m'accrocher à une des versions car je ne me souviens suffisamment d'aucune d'elle et mon souvenir de l'histoire se base à mon avis sur un peu de chacune. Chaque adaptation permet d'approcher l'histoire sous un angle différent et j'ai aimé chacune d'elles. Maintenant, il faudrait que je lise le roman pour découvrir le texte de base et compléter ma connaissance en matière du Bossu.

En bref, le spectacle était très bien et m'a permis de me replonger, une fois encore, dans les destins d'Henri de Lagardère et Aurore de Nevers et ce, sûrement pas pour la dernière fois.

(illustration : http://www.villers.be/index.php/agenda/theatre)

21:03 Écrit par Stella dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Contente... ... que tu aies aussi apprécié !

Écrit par : paikanne | 10/08/2008

C'était très chouette.
J'ai adoré!
De belles petites touches d'humour rajoutées à bon escient!
Un délice!

Écrit par : Namoureux | 12/08/2008

Joyeux anniversaire! mes voeux les plus sincères, en ce 24 août!
Bonne journée. Bisous. @+

Écrit par : Véronique | 24/08/2008

Les commentaires sont fermés.